Beaucoup de bruit pour rien

(après lecture du récent article de Marielle de Miribel dans le BBF n°4, 2007 ; une conversation – bruyante – entre votre serviteur, mon CDVA et « Marie de Tours » ; et ceci, entendu un week-end à la plutôt sympathique BM d’Angers : la bibliothécaire présente à la banque d’accueil, pleine de bonne volonté,

Bibliothèques : et si on ouvrait plus !

Des camarades conservateurs territoriaux (personne n’est parfait) viennent de faire paraître, dans la Lettre du Cadre Territorial, un très intéressant article précédé d’un entretien avec Jean-François Jacques, et portant sur la question de l’amplitude horaire des bibliothèques. Les questions posées dans l’article, comme les réponses apportées, valent le détour. Je souscris évidemment largement à ces

Gérer les flux

En écho au billet précédent… Je constate régulièrement depuis mes premiers pas dans le monde merveilleux des bibliothèques l’importance des workflows qui sont sensés permettre une circulation rapide et fluide de l’information. Dans le même temps, je remarque souvent que ces workflows ne sont pas formalisés. J’ai vu surtout cela en travaillant pour mon mémoire

Un Castore à la maison (2)

Donc, finalement, déployer une plateforme de bibliothèque numérique ne semble pas être un problème technique (je l’ai constaté de visu en faisant ma petite install et, même si déployer en réel à l’échelle d’une Université peut être un peu plus lourd – il y a le lien à faire avec le LDAP par exemple, ce

Enquête BBS : the end

(oui, j’ai tout copié sur PK…) Titre : ENQUETE BBS : La biblio-blogosphère francophone : Usages et pratiques Title : Survey upon the French Library Blogosphere Statut : Rapport suite à une enquête en ligne Status : Report concerning an online survey Co-auteurs // co-authors : PK sur Des Bibliothèques 2.0 Langue : Français Date

Embrasser le public

Embrasser (v.tr.) : prendre et serrer dans ses bras (Le Grand Robert) Suite à une conversation avec une collègue précieuse s’il en est, qui m’a montré cette vidéo, je lance cette folle proposition (cette fois, je suis mort professionnellement, c’est certain…) pour montrer aux usagers que nous sommes des humains, vraiment. Allons sur la place