Un portrait

Kay Munro est the UoGL Law, Politics, Statistics and Official data Subject librarian. Elle est aussi la preuve vivante qu’une seule personne motivée peut abattre chaque jour le travail de 4 ou 5, et l’incarnation de la continuité entre l’expertise sur un domaine, la valorisation des collections et la médiation par tous les moyens entre

Mauvaises herbes

A la UoG Library, la collection en prêt court est désherbée tous les étés (summer weeding). Tous les livres n’ayant fait l’objet d’aucun prêt depuis 3 ans (en projet 2 ans) sont éliminés. Environ 4000 livres sur la collection de 80 000 livres en prêt court sont désherbés chaque été, une autre partie étant ventilée

Collection à 2 vitesses

La bibliothèque de l’University of Glasgow est organisée en étages thématiques, qui accueillent des collections très étendues d’études (1,3 millions de livres en libre accès, empruntables 5 semaines renouvelables 5 fois), dans une présentation assez frustre. Au niveau “entrée” se trouve une collection de manuels en prêt court, où le multiexemplaire est roi et qui

How do I…

Depuis 9 mois, la UoGL construit une collection raisonnée de tutoriels animés, aussi diffusés sur un espace Youtube dédié, mais aussi sur Facebook : principaux contributeurs, les subjects librarians (au premier rang desquels Kay Munro), l’équipe chargée d’animer les séances information litteracy (composée de subjects librarians et d’assistant librarians), et l’équipe coordonnant les services publics.

Un café pour tes pensées

La bibliothèque en ligne à la UoGL n’est pas un produit fini et figé. L’équipe de la BU la considère comme un champ où tout peut et doit être amélioré pour offrir aux usagers plus de simplicité d’utilisation et de services. Afin de ne pas construire la bibliothèque en ligne dans une tour d’ivoire, le

Et un raton laveur

Dans la bibliothèque* il y a… des stalles avec banquettes, tables et écrans plats pour travailler ses présentations des tableaux blancs dans toutes les salles de travail de groupe un coin prières multiconfessionnel des millions de livres en accès libre des petits lieux conviviaux où s’étaler deux bureaux qui ferment pour les chercheurs en visite

La petite boutique

Au bureau d’accueil de la Glasgow University Library, les étudiants peuvent acheter, à prix coûtant : des carnets A4, A5, A6 des crayons des sacs de jute avec le logo “University of Glasgow Library” Dans les prochains jours vont s’ajouter des clés usb, des petites thermos qui ferment, des surligneurs de couleur. Environ 60 à

At 11:00 PM

et j’ai aimé : les détecteurs de présence qui n’allument les néons entre les rayonnages que quand quelqu’un passe la foule des étudiants en train de bosser, dans le silence aux étages silencieux, dans un très doux brouhaha au café, et tout ce monde qui sait ce qu’il fait là la courtoisie et la gentillesse

7:15-2:00 AM

La Glasgow University Library est ouverte de 7:15 du matin à 2:00 du matin, le lendemain, 361 jours par an. Il faut imaginer 12 étages, d’environ 2000 m2 chacun… En bref, comment font-ils ? Durant l’année, en semaine : De 9h à 17h, ouverture de tous les services, accueil, assistance informatique (plus de 900 PC

Bons baisers de Glasgow

Mon programme a Glasgow est un mélange de rencontres, visites, et de “shadow following” de Kay Munro, Law Subject Librarian de la University of Glasgow Library, dans diverses réunions de travail. J’ai également eu la chance d’une visite privée du Saltire Center et d’un entretien avec Angela Shapiro responsable du service d’effective learning, et Marion