Le flux m'a tuer

C’est cette fois MxSz qui avait lancé la commande, là, et RM, avec qui je suis d’accord pour une fois, avait répondu là. J’ai depuis commencé à tourner autour ici, mais je crois qu’il faut que je développe un peu si j’en crois les débats déclenchés par ce précédent billet. Donc : Nous acquérons déjà

Y

Nouvelle commande, plus sérieuse, où l’on me demande ” qu’est-ce que la génération Y ? Est-ce que (…) les métiers des bibliothèques peuvent attirer la Génération Y ? Et c’est quoi un lecteur de la Génération Y ? ” Pour la définition de la Génération Y, je renvoie à l’article de wikipédia qui résume la

ERE et la ménopause

Nouveau rendu de devoir suite à cette commande (je me vengerai un jour) Pour ce qui concerne l’enquête ERE et même s’il y a eu du changement, je vais être bref : je déteste les enquêtes, les tableaux statistiques à remplir, les cases où ça ne rentre jamais (genre Zezette Epouse X), les chiffres en

Numbers

Pour répondre à la commande de Lully : 1/ ” Du caractère nécessaire ou non de la dichotomie entre les bons (ceux qui aiment les TIC) et les mauvais (ceux qui font autre chose) dans les biblioblogs. ” Je ne sais si cette dichotomie est nécessaire. Elle est en tous les cas classique, il me

Clarté obscure

Allons, pour honorer une autre commande, quelques oxymores autour du thème de la bibliothèque : la bibliothèque bondée ; un PC fonctionnant ; une bibliothèque vivante ; une évidence 2.0 ; un magasin utile ; un désherbage protecteur ; et évidemment, un bloggeur taiseux…

OPM (Open Porte-Monnaie)

Nouveau rendu de devoir de vacances et, comme j’ai le choix, je prends le plus facile, soit broder sur ” Votre bibliothèque dispose d’un budget illimité. Comment envisagez-vous l’avenir ? ” Je vais de suite dire le fond de ma pensée : je pense réellement que la question du budget est globalement un faux problème

Hum hum… Petit poème…

Pour répondre à la commande d’OT Et ce n’est point rêver, Bibliothécaire de nuit Que pour ton avenir, croire encore au meilleur Et même si tu penses “Tout m’afflige et me nuit “ Il faut que tu demeures du monde le veilleur… Des livres tire l’essence, du web la quintessence Là est tout ton honneur,