Le Widget facile (1/4)

closeUne année au moins est passée depuis la publication de ce billet qui peut donc contenir des informations un peu datées.

Bon, le mieux, c’est encore de vous montrer comment on fait… Vous savez bien, le proverbe ” Donne un poisson, etc… “

Alors je commence ici une petite série pédagogique sur la fabrication des Widgets, à la main, à l’ancienne. Et avant d’aller plus loin, je définis l’objet du “cours” : le Widget.

Apparu au 7ème siècle avant J.C. en Chine, le Widget… Euh non… Je reprends.

En résumé, le Widget est un petit outil informatico-graphique dédié à une tâche particulière (surveiller les cours de la Bourse, lire son horoscope, suivre la météo ou interroger une base de données spécifique, au hasard, un SIGB).

Il peut être “autonome” (c’est le cas sous Mac OS X ou Vista ou Linux), i.e. qu’il va fonctionner sur l’ordinateur ; ou disons “intégré” dans un espace donné, sur Internet (c’est le cas des Widgets dont nous parlons ici, qui fonctionnent sur des plateformes type Netvibes, iGoogle, ou des blogs).

Voilà. J’espère avoir été clair. La prochaine fois, nous commencerons à bosser vraiment. Je vous donne la liste du matériel nécessaire :

  • un éditeur HTML gratuit (Komposer par exemple)
  • un butineur (Firefox, Flock, etc…)
  • un serveur web du genre Apache auquel vous avez accès en dépôt
  • dix doigts (mais moins, ça va aussi)
  • un cerveau (taille S ou M)

PS : La définition du Widget est un mix de Wikipedia et de ma petite tête. Elle vaut ce qu’elle vaut (la définition, pas ma tête, qui vaut bien moins)

0 thoughts on “Le Widget facile (1/4)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *