Ecrire en bibliothèque

Petit retour sur les Nocturnes de la Bu, l’atelier d’écriture piloté par François Bon que nous accueillons depuis le début de cette année universitaire. Je ne reviens pas sur le pourquoi du comment : la place d’un écrivain vivant, c’est dans la vie et c’est donc aussi dans une bibliothèque universitaire, vous ne croyez pas

Le Tiers absent

(Mise à jour) Ce qui suit est un billet politique. L’âge du capitaine, on s’en fout. Je parle d’adaptabilité personnelle et surtout de changement métier et structurel dans les boutiques. Les cas individuels n’ont pas vraiment d’importance en l’espèce (on connaît tous des vieux geeks, des jeunes vieux, des contre-exemples, etc..) Grosse interrogation chez moi

01, noms propres

Première séance hier au soir de l’atelier d’écriture animé par François Bon en nos murs. Difficile de décrire l’ambiance, l’énergie présente dans cette salle de la Bu Saint Serge nocture : disons qu’il y avait de la vie et des mots. L’atelier s’est manifesté aussi d’emblée sur le web avec ce billet sur le Tiers-Livre qui,

Oui mais non

Acte 1 : nous décidons de refaire le site web de la Bu, qui commence à vieillir. La nouvelle mouture tournera sur des outils et un CMS libre ; Acte 2 : rédaction d’un CCTP pris, repris, écrit, terminé, avec toujours une idée à l’esprit : être au plus proche de ce que nous voulons avoir

Alexandra P.

Elle s’appelle Alexandra P. Elle est au milieu de son cursus de médecine. Elle ne parvient pas à valider son compte internet. Elle demande de l’aide à la bibliothèque, et c’est comme cela qu’elle arrive dans mon bureau. A force, on trouve ensemble le problème et on le règle. Elle s’appelle Alexandra P. Elle est

Ralentir – travaux

Les plus assidus auront remarqué que le rythme de Face Ecran peine à retrouver sa vitesse de croisière. Je crains qu’il n’en soit ainsi pour plusieurs mois. Deux raisons à cela : l’équipe Bibnum de la BUA vient de perdre temporairement 1/4 de ses effectifs : l’une des personnes qui m’accompagnent suit cette année une