Le Dernier Lecteur (3/4)

closeUne année au moins est passée depuis la publication de ce billet qui peut donc contenir des informations un peu datées.

Les enfants s’étaient maintenant resserrés autour du guide, et plus personne n’osait bouger. Le petit groupe était dissimulé derrière une sorte d’écran permettant de voir sans être vu. Comme le guide l’avait dit, c’était l’heure où venait parfois le Dernier Lecteur. Pierre, surexcité mais muet comme une carpe, surveillait avec angoisse la porte tournante. Et s’Il ne venait pas ?

Un frémissement secoua tout le groupe soudain : la porte venait de commencer à bouger. Pierre se dressa sur ses pieds pour mieux voir.

Un vieux monsieur apparut dans la lumière, et ses longs cheveux gris lui faisaient presque une auréole. Le Dernier Lecteur, le dernier vrai lecteur inscrit dans une bibliothèque, comme l’avait expliqué le guide, entra lentement. Sous son bras, on devinait deux livres. Pierre n’en croyait pas ses yeux. Le Dernier Lecteur s’avança et marcha d’un pas fatigué vers le comptoir que Pierre n’avait pas encore remarqué, sur la gauche. Au-dessus du comptoir, des lettres noires indiquaient « Banque de prêt ». Derrière, deux personnes, des « Bibliothécaires » si Pierre se souvenait bien, venaient d’apparaître pour s’occuper du Dernier Lecteur.

Pierre ne comprit pas tout ce qui se passa, mais il repéra certaines opérations que son arrière-grand-père lui avait décrites : le Dernier Lecteur donna ses livres à l’une des dames derrière le comptoir, qui fit passer sur les livres une sorte de pistolet émettant une lueur rouge. On entendit un bip retentissant, la Bibliothécaire se pencha sur l’écran de son ordinateur avant de relever la tête avec un sourire très professionnel, puis elle prononça une phrase dans laquelle Pierre ne put saisir que deux mots, « Retard » et « Amende ».

Le Dernier Lecteur secoua la tête, ronchonna, haussa les épaules, puis farfouilla dans ses poches. Il en sortit quelques pièces de monnaie, compta l’argent et le déposa sur le comptoir avant de saisir le reçu que lui tendait la Bibliothécaire et de le glisser dans sa veste. Le Dernier Lecteur se tourna alors, sembla regarder dans la direction du groupe d’enfants, puis partit doucement, à petits pas, vers le fond de la Bibliomuséethèque où il disparut dans l’une des salles pleines d’ombres.

(à suivre…)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *