Je prends des trains à travers la plaine

closeUne année au moins est passée depuis la publication de ce billet qui peut donc contenir des informations un peu datées.

Il va d’Angers à Dunkerque pour le congrès de l’ADBU. Se faisant, il se dit, dans un TGV coupant en deux la plaine plate, qu’il n’est plus nulle part, tant sur le Net que dans la « réalité ».

Un bref instant, il se dit aussi qu’il pourrait n’être pas et que peut-être, il n’est qu’un cauchemar de bibliothécaire, un faux conservateur, un canular.

PS : le titre de ce billet est emprunté à
la sublime chanson de Bashung, La nuit je mens

0 thoughts on “Je prends des trains à travers la plaine

  1. Aurais-tu, ainsi, dans les bottes des montagnes de questions ? Continues juste de faire notre tes pensées et à toi les kilomètres de vie en rose 😉

Leave a Reply to Lilou Cancel reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *