Le flux m'a tuer

C’est cette fois MxSz qui avait lancé la commande, là, et RM, avec qui je suis d’accord pour une fois, avait répondu là. J’ai depuis commencé à tourner autour ici, mais je crois qu’il faut que je développe un peu si j’en crois les débats déclenchés par ce précédent billet. Donc : Nous acquérons déjà

Ton meilleur profil (5/5)

Je précise pour finir que les compétences évoquées dans cette série sont parfois déjà existantes : j’ai ainsi la chance d’avoir dans mon équipe bibnum – 4 personnes, pour 3 ETP sur bibnum – des personnes qui en possèdent certaines, voire toutes. Je connais par ailleurs nombre de bibliothécaires, dans d’autres lieux, qui possèdent ces

3 = 2

Je vais m’essayer à un nouveau rythme de publication. Alors que je me suis jusqu’à présent obligé à poster le lundi, le mercredi et le vendredi, j’étale les choses pour de multiples raisons, dont la première est qu’il faut que je dorme parfois (je ne suis toujours pas un cyborg…) Mes billets seront donc publiés

Ton meilleur profil (4/5)

Les plus attentifs à cette série auront remarqués quelques absents. Revenons sur eux. Le catalogueur : comme symbole du métier de bibliothécaire, il me semble que le catalogueur est mort. Je le redis en anglais pour que ma position soit claire : ” The Queen is dead “. Maintenant que les cheveux se sont hérissés,

Ton meilleur profil (3/5)

Je poursuis l’ébauche des profils nécessaires à la bibnum idéale par des profils moins marqués barbes & pizzas, qui supposent une aisance avec l’outil informatique en général, sans qu’une hyper-spécialisation soit nécessaire. 3/ le pôle small-h@ands le compagnon-f@çonneur : il sait restyler un document, le retravailler pour lui donner une forme adéquate par rapport à

Ton meilleur profil (2/5)

Je poursuis ma tentative d’esquisse des profils qu’il me semble nécessaire de recruter dès à présent pour la bibliothèque numérique. 2/ le pôle hybride l’e-mediateur : Il étudie les offres d’ebooks (entendus ici comme contenus) ; étudie les usages des livrels et l’adaptation de l’offre à ces usages. Travaille également sur la musique numérique et