Mon e-reader s’appelle Reviens (2)

closeUne année au moins est passée depuis la publication de ce billet qui peut donc contenir des informations un peu datées.

Bon, toujours pas d’e-readers à l’horizon pour une histoire de facture et de paiement qui s’attendent mutuellement (le facteur doit se demander ce que je fais chaque matin à l’attendre à la porte…). Mais passons, ils finiront bien par arriver.

En attendant, l’une des questions est ” Qu’est-ce qu’on va mettre dans le ventre des bêtes ? “. Mon idée de départ, c’était : ” Rien… Les emprunteurs vont vite comprendre comment utiliser les readers, laissons-les se débrouiller et apprenons d’eux “.

Après discussion en RED (Réunion de Direction), il a semblé plus judicieux de proposer une sorte de pack de démarrage constitué d’ouvrages littéraires libres de droit. Là, c’est facile. Il suffit d’aller sur le Project Gutenberg, Manybooks, etc… et de faire une petite sélection qui va constituer l’offre standard. J’ai bien cherché des mangas, mais je n’ai pas trouvé grand chose de disponible de manière légale (parce que sinon, en P2P, on trouve tout de même tout ce qu’on veut… C’est honteux…)

Ce pack standard ne sera sans doute que l’amorçage. Comme les emprunteurs pourront charger sur la machine tous les fichiers et formats ce qu’elle peut avaler, c’est eux, je l’espère, qui se feront leurs propres usages…

0 thoughts on “Mon e-reader s’appelle Reviens (2)

  1. A une époque il me semble que La Poste offrait gratuitement des Minitels (comment ça on ne parle pas de minitel ???).

    PS : Très bonne idée les BD libres…si tu en trouves.

  2. Bonjour,

    ayant reçu récemment un CyBook, je me permettrai quelques remarques.
    – Certes, ça lit tous les formats annoncés, mais c’est souvent décevant quand les fichiers n’ont pas été explicitement réalisés pour ce support : les textes des PDF A4 sont très petits, les images mal taillées, etc.
    – La solution intermédiaire est de recommander l’usage du logiciel Mobipocket de création de fichiers PRC, à partir de tous types de documents. Mais là, on s’adresse aux lecteurs tendance geeks…
    – L’ergonomie de l’objet est correcte mais sans plus => elle crée de la frustration pendant la navigation, voire la lecture (comment je passe à la page suivante quand je tiens le CyBook dans la main gauche ?).
    – De multiples problèmes apparaissent quand on commence un livre : pour lire un texte russe, il faut des polices KOI-8 ou cp1252, à installer; la justification n’est pas parfaite; on passe son temps à tourner la page parce que le format d’affichage par défaut affiche peu de caractères; certains textes n’affichent pas les diacritiques.
    Bref, tout ça pour dire qu’il est préférable d’installer quelques textes, si possible des PRC récupérés sur l’excellent ebooksgratuits et de vérifier que leur affichage est bon.
    A mon avis, c’est le seul moyen de toucher des lecteurs pas du tout geeks… ou qui n’ont pas envie de s’embarrasser avec la technique.
    Autre solution, précharger des cartes SD et les proposer avec le reader, autour de certaines thématiques, etc…
    En tout cas, je suivrai les résultats de l’expérimentation avec curiosité.
    Bonne lecture.

  3. @Ghatt : merci pour ces remarques. Juste quelques contre-arguments :
    1. Combien de lecteur de russe dans nos usagers ?…
    2. Combien de gauchers ? (non là, je suis de mauvaise foi)
    3. D’une manière générale, certes, il y aura des choses qui n’iront pas. Mais l’outil parfait n’existe pas et à l’attendre, on laisse passer l’éternité 😉

    L’idée des cartes a été évoquées. Nous verrons. Elle me gêne en ce qu’elle enferme l’usager.

  4. Remarques fort justes dans l’ensemble… mais je vis avec une gauchère prof de russe… très grande lectrice de toutes sortes de romans.
    On a donc passé l’outil au crible.
    Ce n’est pas l’outil parfait, mais tous ceux qui l’ont eu en main, et j’en fais partie, disent que c’est la première fois qu’un livre électronique arrive à les convaincre.
    Les puristes regrettent :
    – l’absence de césure des mots, qui rend le mode justifié très “élastique”;
    – la lenteur de la réactivité;
    – l’absence d’un gros bouton ou d’une commande simple pour juste “passer à la page suivante”… on rêve d’une commande par effleurement comme sur un iPod Touch ou un iPhone.

    Sur les cartes préchargées, je suis d’accord; je pensais à ça comme une proposition à faire à ceux qui sont tentés mais rebutés par la technique ou la nécessité d’aller chercher des documents en ligne ou de les faire eux-mêmes. En option donc, pour ceux qui hésitent à emprunter.

  5. bonjour.

    D’abord je n’ai pas le cybook mais le sony reader, il a l’avantage de mleux convenir au gauchers (bouton pour tourner les pages à droite, et à gauche).
    Pour répondre à ta question sur les bandes dessinées, il y a bien ce site,
    http://www.wowio.com/users/CategoryPage.asp?cbBrowse=4 mais il propose surtout des bd en langue anglaise. Pour la france, pas d’offre légale à l’horizon et sans doute pas avant très longtemps (apparition de lecteurs couleurs rapides et pas chers).
    Par contre il y a quand même la blogosphère française de bd qui est très vivante et qui propose beaucoup de chouettes bds. (sur le blog de boulet
    http://www.bouletcorp.com/blog/ tu trouveras la plupart des blogs les mieux :)) Avec les flux rss, un peu de bidouillage, mettre ces blogs sur des cartes sd et les proposer à tes lecteurs est plus que faisable.

    Voilà 🙂

    En tout cas très chouette initiative que je suivrais avec attention.

  6. Bonjour,
    En tant qu’ex-usager de la BU d’Angers (pendant 5 ans tout de même) et bibliothécaire (Médiathèque départementale de l’Orne), je suis très intéressé par votre expérience de prêt de e-books.
    Je serai à belle-beille ce w-e, pourrais-je voir une de ces “bètes” à la BU à ce moment s’il vous en reste? Si non, toute info m’intéresse (entre le livre audio, l’évolution du support et le blogs Bd, il y a beaucoup de choses qui m’intéressent ici…).
    D’ailleurs, s’il vous faut une sitographie de blogs bd, les thèmes, les styles, n’hésitez pas à demander!

  7. Nous n’avons malheureusement pas encore été livrés… Je tourne en rond en attendant les machines… C’est horrible…
    Pour la sitographie des blogs BD, je suis preneur… 😉

  8. Vos e-reader s’appellent Reviens !!!

    Comment allez vous vous assurez qu’ils reviendront ?

    Merci

  9. @ blablabliblio : tout le monde fait des fautes 🙂
    Pour ce qui concerne ta question les readers seront considérés comme des documents que l’on prête classiquement, et donc enregistrés comme tels dans le SIGB. En cas de non-retour, nous avons toute une procédure gérée, en cas de besoin, par le Service contentieux de l’Université. Donc, si un reader ne revient pas, même procédure. Après tout, un usager peut également se sauver avec des livres très coûteux… Ce sont les risques du métier.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *