Je suis une femme comme les autres

A l’occasion de la journée internationale de la Femme, la Bu Belle Beille accueillera le Samedi 08 mars 2008 une journée d’études dont le programme est là. Pour celles et ceux qui ne feront pas le déplacement, signalons que l’intégralité de la journée sera retransmise en direct-live sur Canalc2 : il va falloir que je

Service Public

Personne ne s’imagine ça, mais j’ai une plage de service public à la Bu Belle-Beille (pour la Bu St-Serge, il va falloir attendre un peu que je comprenne un minimum le droit et ses tortueuses subtilités…). Il aurait été facile de ne pas faire cette plage de SP mais j’y tenais, pour : ne pas

J'écris ton nom

C’était le rêve de Candide, c’est fait : nous avons nos badges… Cette toute petite chose n’a l’air de rien, mais aussitôt que nous les portons, les usagers nous posent des questions. Sans badge, personne ne bouge. Etonnant, non ?? PS : en plus, ça se porte avec un tour de cou très classe, auquel

Chorégraphies

Jean-Paul Texier expose ses dernières photographies à la Bu Belle-Beille du 07 février au 11 avril 2007. Ses Chorégraphies (c’est le titre de l’expo) sont l’occasion d’un dispositif qui vaut la peine de vous le montrer. Parce que c’est vous… On remarquera au passage que la Bu d’Angers a un sérieux problème avec le désherbage…

La fente à l'âme

Il écoute les Suites pour violoncelles de Jean-Sébastien Bach magnifiquement interprétées par Anne Gastinel. Il a une vieille histoire déjà avec J.-S. Bach. Il adore entendre la respiration de la musicienne au corps à corps avec son instrument. Il se souvient avec tendresse d’une amie récemment retrouvée qui lui disait, un jour, il y a

Who are you, who who ?

Chaque fois que je regarde les statistiques de passage sur ce blog, je me demande qui est derrière son écran, à lire mes bêtises. Et ça me travaille, cette question. Parce que vous savez presque tout de moi alors que moi, j’ai parfois un peu l’impression de monologuer. Certes, j’ai une vague image de vous

Mon e-reader s’appelle Reviens (2)

Bon, toujours pas d’e-readers à l’horizon pour une histoire de facture et de paiement qui s’attendent mutuellement (le facteur doit se demander ce que je fais chaque matin à l’attendre à la porte…). Mais passons, ils finiront bien par arriver. En attendant, l’une des questions est ” Qu’est-ce qu’on va mettre dans le ventre des

Les bibliothèques…

Combien de pages jamais lues, de livres jamais sortis, de revues que nul ne feuillettera ? Combien de CD-ROMs à tout jamais muets, de DVDs que personne ne regardera ? Combien de liens jamais suivis, combien de pages d’@-revues oubliées de tout oeil ? Les bibliothèques sont des cimetières comme les autres…